(Miniature) La Scapêche inaugure le Jean-Pierre Le Roch, navire nouvelle génération
Le "Jean-Pierre Le Roch", par Yvan ZEDDA
29 Septembre 2015
La Scapêche inaugure le Jean-Pierre Le Roch, navire nouvelle génération
Afin de moderniser et de diversifier sa flotte de pêche, la Scapêche a fait construire un navire nouvelle génération baptisé "Jean-Pierre Le Roch".
Ce chalutier de 41,70 mètres, doté de technologies innovantes, est plus économe en énergie, plus propre et plus confortable. Le dernier né porte le nom de Jean-Pierre Le Roch, fondateur du Groupement des Mousquetaires en 1969.


Un chalutier polyvalent et innovant

Le "Jean-Pierre Le Roch" est un concentré des toutes dernières innovations et de l’expérience acquise par la Scapêche depuis son premier bateau.
Cette prouesse technique associe le meilleur du savoir-faire des équipes de la Scapêche, de l’expertise en architecture navale du bureau d’études breton Coprexma et des chantiers espagnols Armon.

Polyvalence
Le "Jean-Pierre Le Roch" est un chalutier conçu pour la pêche dans des mers et des environnements très variés. Il travaillera de l'ouest des Shetland jusqu’à la pointe de Cornouailles britannique. Il débarquera dans des ports, en France ou en base avancée, en Écosse, en Irlande et en Angleterre.
Sa polyvalence lui permettra de pêcher différentes espèces de poissons en fonction des saisons, des quotas et des zones de pêche. Il ciblera principalement la lotte, le merlu, le lieu noir, la cardine, le cabillaud, la julienne, la lingue bleue et le sabre noir.

Innovation
Le "Jean-Pierre Le Roch" fait partie de la nouvelle génération de bateaux de pêche de la Scapêche.
Économies de carburant
Une attention particulière a été apportée aux économies d’énergie qui représentent une baisse des charges notable dans le compte d'exploitation d'un bateau de pêche.
Pour cela, le navire a été optimisé au Bassin des carènes. Ainsi, la vitesse de navigation est plus grande et la consommation en gazole moindre.
Bulbe d'étrave
Le bulbe d’étrave a été spécialement étudié et dessiné pour coller aux conditions d’exploitation du "Jean-Pierre Le Roch".
Largement dimensionné et installé à la proue du navire, ce bulbe permet d’avancer la vague d’étrave et de diminuer la résistance due à la formation de vagues en surface. Le bateau avance ainsi plus rapidement et bénéficie d’une meilleure stabilité dynamique longitudinale.
Propulsion
La propulsion de ce chalutier de pêche arrière à deux ponts continus est assurée par un moteur diesel Man. ll entraîne une hélice à pales orientables sous tuyère, par l'intermédiaire d'un réducteur embrayeur.
Le navire dispose d'un système d'injection de dernière génération.
Apparaux de pêche
Treuils, enrouleurs, portique monopode, machines et appareils nécessaires aux manœuvres et opérations de manutention sur le navire… tout est électrique avec un pilotage intelligent à partir de capteurs.
Ces innovations sont synonymes d’une sécurité améliorée, d’un niveau de bruit réduit, d’une absence de pollution et d’une maintenance facilitée.


Un navire taillé pour la pêche durable

La Scapêche veut faire vivre une pêche durable et respectueuse des enjeux environnementaux. Cette approche assumée se retrouve dans l’exploitation du "Jean-Pierre Le Roch".

Travail sur la sélectivité

Pour une meilleure sélectivité, ce bateau exploitera plusieurs types de filets équipés d'un panneau à mailles carrées, bien ouvertes. La forme de ces mailles de 120 mm permet de ne pêcher que les poissons de bonne taille. Lorsqu’ils seront trop petits, les poissons passeront entre les mailles ouvertes. Cette technique récente s’inscrit dans une approche respectueuse de la ressource.

Baisse de la consommation de carburant
Pêcher avec un minimum de carburant est l’un des objectifs majeurs de cette nouvelle génération de bateaux. De par sa conception (économies d’énergie, coque et bulbe d’étrave), le " Jean-Pierre Le Roch" permet une baisse de la consommation de carburant. Il contribue ainsi au respect de l’environnement.

Fraîcheur et traçabilité

Les trois machines à glace installées sur le "Jean-Pierre Le Roch", soit une de plus que dans un chalutier de 46 mètres, garantiront une excellente fraîcheur et une conservation parfaite du poisson rangé dans des caisses de bord en plastique et à couvercle. Le chalutier est équipé d'un système complet de traitement de l'eau douce (ultra-violet, contrôle automatique du pH et du chlore et filtre minéralisateur).

Gestion des déchets
La prise en compte de la gestion des déchets dans la conception du navire se matérialise par la présence d’un compacteur pour les déchets à bord et par une zone de stockage réfrigérée pour les rejets de pêche. De cette manière, toutes les conditions sont réunies pour respecter la législation européenne sur l’obligation de ramener à terre les prises accessoires. Dans la salle de travail, un espace dédié est prévu pour le traitement et la valorisation des rejets.

Vie à bord et confort

Le "Jean-Pierre Le Roch" a été conçu pour garantir des conditions de travail optimales aux marins pêcheurs et pour offrir plus de confort à ces hommes au métier éprouvant.
L’équipage, sous pavillon français, sera composé de 21 marins, avec une rotation par tiers. Le "Jean-Pierre Le Roch" embarquera 14 marins à bord simultanément.

Ergonomie des postes de travail
L’architecture du navire et son aménagement général ont été pensés pour avoir les meilleures conditions de travail pour l’équipage.
Une réflexion sur l’ergonomie des postes de travail a ainsi permis d’améliorer la fluidité de la circulation des caisses de poissons. Des ouvertures et des panneaux permettront des embarquements et des débarquements plus rapides avec moins d’efforts et de fatigue pour les marins.

Confort moderne
  • L’équipage bénéficiera du confort moderne du "Jean-Pierre Le Roch" et de bonnes conditions de vie à bord.
Plus de silence, avec une isolation phonique sur le sol
Un meilleur confort, avec notamment un stabilisateur passif pour amoindrir les mouvements du roulis
Un espace plus important pour l’équipage avec des cabines de deux couchettes
Espaces de vie et de repos plus vastes, avec davantage de lumière
Sas dédiés aux transferts (vestiaire, hygiène, nettoyage/séchage des vêtements)